Abbas, l'Autorité en berne

Par contre, le mur (qui sépare plus souvent des Palestiniens d’autres Palestiniens) a brisé la vie quotidienne de millions d’individus coupés de leurs espaces de vie, de leurs hôpitaux, de leurs écoles, de leurs amis, et enfin, de leur famille». «La Palestine, qui est un Etat observateur non membre des Nations unies, mérite d’être reconnue comme un Etat à part entière», a déclaré mercredi Mahmoud Abbas devant l’Assemblée générale de l’ONU, évoquant «les énormes sacrifices» consentis par les Palestiniens et leur «patience au cours de toutes ces années de souffrance et d’exil».

Remettre la question palestinienne au premier plan des préoccupations l’aiderait beaucoup, mais la communauté internationale a des inquiétudes plus urgentes. «On n’intéresse plus parce qu’on n’a pas autant de morts à montrer qu’en Syrie», lâche cyniquement l’un de ses anciens conseillers, qui se déclare «choqué que Barack Obama ait délibérément ignoré le dossier israélo-palestinien lors de son allocution devant l’Assemblée générale». «A 80 ans, le leader de l’Autorité palestinienne est fatigué.

En tout cas, Israël ne cache pas son plaisir de voir que la question palestinienne n’est plus la préoccupation centrale de l’Assemblée générale de l’ONU. «Elle a enfin trouvé sa juste place», se félicite Ron Prosor, ambassadeur sortant de l’Etat hébreu auprès de l’organisation internationale. «Quand on voit les atrocités qui se déroulent en Syrie, la cruauté de Bachar al-Assad et les massacres perpétrés par Daech [Etat islamique, ndlr].

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Un laps de temps permettant de faire coïncider ce geste avec la venue à New York du président palestinien Mahmoud Abbas, qui participe à la session annuelle de l’Assemblée générale et à un sommet sur le développement durable. «La Palestine, qui est un Etat observateur non membre des Nations Unies, mérite d’être reconnue comme un Etat à part entière», a déclaré le chef d’État, mercredi, devant l’Assemblée générale de l’ONU, évoquant «les énormes sacrifices» consentis par les Palestiniens et leur «patience au cours de toutes ces années de souffrance et d’exil».

Ce geste constitue un nouvel acte symbolique de reconnaissance. «La Palestine mérite d’être reconnue comme un Etat à part entière», a lancé le président Mahmoud Abbas devant l’Assemblée générale de l’ONU. dans votre nouveau rendez-vous avec l’information.

Ce geste constitue un nouvel acte symbolique de reconnaissance. «La Palestine mérite d’être reconnue comme un Etat à part entière», a lancé le président Mahmoud Abbas devant l’Assemblée générale de l’ONU.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Pour conserver le précédent brouillon, cliquez sur annuler. 21H36
Lagarde: il y a des « raisons d’être inquiet » pour l’économie mondiale 21H19
Abbas : la Palestine mérite d’être reconnue en tant qu’État à part… 20H43
Syrie : la Russie affirme avoir touché huit cibles de l’Etat islamique 19H59
Syrie : les frappes russes auraient visé l’opposition, pas le… 19H28
Le drapeau palestinien hissé au siège de l’ONU, une première 19H16
À 11 ans, il fait trembler la mafia calabraise 18H53
Les mystérieuses cibles de la France en Syrie 18H22
Ukraine: accord sur le retrait des armes près de la ligne de front… 18H17
La France veut des garanties sur l’objectif des frappes russes… 18H07
Abbas à l’ONU: la Palestine mérite d’être reconnue en tant qu’Etat… 18H03
Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage… 17H44
Le pape François « fu-rieux » contre le maire de Rome 16H31
Le chaos en Centrafrique : cinq questions pour comprendre 16H21
Washington : le pape a rencontré en secret l’égérie des… 16H17
Syrie: Bachar al-Assad doit être prêt au « compromis » avec… 16H08
Poignée de main Obama-Zarif : des députés iraniens crient « mort à… 15H48
Galactéros – Syrie : le poids des mots, le choc du réel… enfin ! 15H12
Royaume-Uni: le Labour prêt à voter en faveur de frappes en Syrie… 15H01
Le ton monte encore entre Ryad et Téhéran 14H53
OMC: le commerce mondial reste désespérément morose 14H47
Allemagne: nombre record de migrants en septembre, nouvelles… 14H47
L’aviation russe frappe pour la première fois en Syrie, doutes sur… 14H39
Chine : 6 morts dans des explosions dues à des colis piégés 14H31
Chine: sept morts et au moins 50 blessés dans des explosions dues à… 14H19
L’homme à l’origine d’une brouille diplomatique entre Paris et… 13H45
La Mecque: l’Iran réagira « durement » si les corps de ses pèlerins… 13H17
Syrie : Bachar el-Assad appelle à l' »aide militaire » de la Russie 12H56
Grèce: à Lesbos, la marée noire et orange de la crise migratoire 12H54
Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police 12H34
Face à Pékin et Pyongyang, les Etats-Unis serrent les rangs avec…

« Aujourd’hui est un jour de fierté pour le peuple palestinien », a solennellement déclaré le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas peu avant le lever des couleurs dans la roseraie de l’ONU, lors d’une cérémonie sans ferveur à laquelle ont assisté quelques centaines de personnes, en majorité des journalistes.

« Nous déclarons que nous ne pouvons pas continuer à être liés par ces accords et qu’Israël doit assumer pleinement toutes ses responsabilités de puissance occupante, parce que le statu quo ne peut pas continuer », a-t-il lancé devant l’Assemblée générale.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Dans son discours devant l’Assemblée générale de l’ONU, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a estimé que « la Palestine, qui est un Etat observateur non membre des Nations Unies, mérite d’être reconnue comme un Etat à part entière ».

Le drapeau rouge, noir, blanc et vert a été hissé vers 13h15 (19h15 heure française) au fronton de l’institution internationale, au côté des 193 bannières des Etats membres des Nations unies et de celle du Vatican, qui, comme la Palestine, a le statut d’Etat non membre.

Le drapeau palestinien a été hissé mercredi devant le siège de l’ONU à New York, une première dans l’histoire de l’organisation internationale.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Abbas a répété ce que l’Autorité palestinienne affirme depuis plusieurs années : ces accords ne peuvent pas s’appliquer tant qu’Israël soutiendra les colonies de peuplement en Cisjordanie et refusera de libérer les prisonniers palestiniens. «  Vous savez tous qu’Israël a sapé les efforts faits par l’administration du président Barack Obama au cours des dernières années, et plus récemment les efforts du secrétaire d’État John Kerry destinés à parvenir à un accord de paix grâce à des négociations  », a-t-il déclaré devant l’Assemblée générale. «  Nous sommes déterminés à préserver l’unité de notre pays et de notre peuple, a-t-il poursuivi.  Nous cherchons à constituer un gouvernement d’union nationale capable de fonctionner dans le cadre du programme de l’Organisation de libération de la Palestine et nous essayons d’organiser des élections législatives et présidentielle. Lire aussi.

Les services du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont jugé que les propos de Mahmoud Abbas étaient « trompeurs et qu’ils encourageaient à la révolte et à l’illégalité au Proche-Orient » Les tensions entre Israéliens et Palestiniens se sont vivement accrues au cours des dernières semaines, les Palestiniens accusant les forces de l’ordre israéliennes d’interventions perçues comme des violations sur l’Esplanade des mosquées à Jérusalem-Est.

Dans sa déclaration avant que le drapeau palestinien soit hissé au siège de l’Onu, Mahmoud Abbas a annoncé que l’Autorité palestinienne ne se considérait plus comme liée par les accords d’Oslo conclus au milieu des années 90 et constituant les premiers jalons en vue d’un règlement du conflit israélo-palestinien.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Abbas a répété ce que l'Autorité palestinienne affirme depuis plusieurs années: ces accords ne peuvent pas s'appliquer tant qu'Israël soutiendra les colonies de peuplement en Cisjordanie et refusera de libérer les prisonniers palestiniens. "Vous savez tous qu'Israël a sapé les efforts faits par l'administration du président Barack Obama au cours des dernières années, et plus récemment les efforts du secrétaire d'Etat John Kerry destinés à parvenir à un accord de paix grâce à des négociations", a-t-il déclaré devant l'Assemblée générale. "Nous sommes déterminés à préserver l'unité de notre pays et de notre peuple", a-t-il poursuivi. "Nous cherchons à constituer un gouvernement d'union nationale capable de fonctionner dans le cadre du programme de l'Organisation de libération de la Palestine et nous essayons d'organiser des élections législatives et présidentielle".

Les services du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont jugé que les propos de Mahmoud Abbas étaient "trompeurs et qu'ils encourageaient à la révolte et à l'illégalité au Proche-Orient" Les tensions entre Israéliens et Palestiniens se sont vivement accrues au cours des dernières semaines, les Palestiniens accusant les forces de l'ordre israéliennes d'interventions perçues comme des violations sur l'Esplanade des mosquées à Jérusalem-Est.

NATIONS UNIES, 30 septembre (Reuters) – Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas est intervenu mercredi à la tribune des Nations unies pour accuser Israël de saboter les efforts américains d'une paix au Proche-Orient et a estimé que les opérations de sécurité menées sur l'Esplanade des mosquées pouvaient conduire à une guerre de religion.

Lire la suite sur www.boursorama.com…

Le drapeau rouge, noir, blanc et vert des Palestiniens a été hissé vers 13h15 (19h15, heure de Paris) dans la roseraie de l’institution internationale, et devait l’être ensuite au côté des 193 bannières des Etats membres des Nations unies et de celle du Vatican, qui, comme la Palestine, a le statut d’Etat non membre.

Actualités > À Chaud > Le drapeau palestinien vient d’être hissé au s … À Chaud#Palestine Le drapeau palestinien vient d’être hissé au siège de l’ONU.

Le drapeau palestinien a été hissé ce mercredi pour la première fois au siège de l’ONU à New York, un événement hautement symbolique.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…