A quinze jours de l’échéance, le Parlement britannique sollicite un report du Brexit

La date du 29 mars prévue pour le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), dont Theresa May avait fait un leitmotiv de ses promesses répétées de Brexit, n’est plus gravée dans le marbre.

Mais la concession de Mme May sur la date fétiche du 29 mars masque en réalité un ultimatum : la motion approuvée jeudi soir engage la première ministre à solliciter de l’UE un report du Brexit au 30 juin, mais à la condition que le Parlement approuve d’ici au 20 mars le fameux deal avec l’UE qu’ils ont rejeté à deux reprises.

Non seulement la chef du gouvernement a fait approuver cette stratégie à hauts risques, mais elle a obtenu que soit tuée dans l’œuf une alternative prometteuse qui aurait marqué la réelle prise en main du Brexit par le Parlement.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Les députés britanniques ont adopté ce jeudi une motion du gouvernement prévoyant un report du Brexit ainsi qu’un nouveau vote – le troisième – sur l’accord de retrait de l’Union Européenne négocié par Theresa May avec Bruxelles, offrant une bouffée d’oxygène à la première ministre.

»

Lire aussi – Brexit: le Parlement refuse à la fois le deal et un «no deal»

À 15 jours de la date prévue du Brexit, les députés ont décidé son report par 412 voix, contre 202.

La motion prévoit un court report, jusqu’au 30 juin, si les députés approuvent d’ici le 20 mars l’accord de retrait de l’UE de Theresa May, qu’ils ont déjà retoqué à deux reprises.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Certes, elle a de nouveau passé une désagréable soirée, mercredi 13 mars, au Parlement, lorsque plusieurs de ses ministres ont bravé la consigne du Parti conservateur qu’elle dirige et donc sa propre autorité, pour voter un amendement excluant une sortie de l’UE sans accord (« no deal »), même après la date butoir prévue du 29 mars.

A la mi-février, une conversation privée tenue par le chef négociateur britannique Olly Robbins au bar d’un hôtel de Bruxelles, et captée par un journaliste de la chaîne ITV, avait dévoilé cette stratégie que Theresa May a semblé valider mercredi soir devant la Chambre des communes.

Comme promis, elle soumettra, jeudi 14 mars, aux députés une motion prévoyant un report de la date butoir du 29 mars.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…