A l'Otan, Tillerson veut que l'Europe dépense plus pour sa défense

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

M. Tillerson a passé à peine cinq heures à sa première réunion des ministres des Affaires étrangères des 28 pays de l’Otan, au moment où les Européens s’inquiètent pour leur sécurité depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, perçu comme isolationniste.

Les Etats-Unis, première puissance militaire mondiale – avec un budget que leur président veut porter en 2018 à 639 milliards de dollars – assurent 68% des dépenses de défense cumulées des membres de l’Otan.

Son homologue britannique Boris Johnson, dont le pays est l’allié historique des Etats-Unis et qui a atteint les 2%, a réclamé que l’Otan soit « correctement financée ».

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

M. Tillerson a passé à peine cinq heures à sa première réunion des ministres des Affaires étrangères des 28 pays de l’Otan, au moment où les Européens s’inquiètent pour leur sécurité depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, perçu comme isolationniste.

Les Etats-Unis, première puissance militaire mondiale – avec un budget que leur président veut porter en 2018 à 639 milliards de dollars – assurent 68% des dépenses de défense cumulées des membres de l’Otan.

A la suite de son prédécesseur Barack Obama, Donald Trump réclame donc que chaque pays de l’Alliance consacre à sa défense au moins 2% de leur PIB.

Lire la suite sur lexpansion.lexpress.fr…

Moscou a dénoncé vendredi une « calomnie » de l’Otan, qui utiliserait l’« agression » russe en Ukraine comme moyen fédérateur pour ses membres, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

« Maintenir l’unité » au sein de l’Otan « n’est pas facile » et « les ministres de l’Otan n’ont pas eu à chercher longtemps une raison, ils ont toujours à l’esprit la même : le mythe de la menace russe, la calomnie de l’agression russe, des incantations sans fin sur la nécessité d’y faire face ensemble », a affirmé le ministère russe.Ces accusations de Moscou interviennent peu après des propos du nouveau secrétaire d’État américain Rex Tillerson qui a dénoncé « l’agression de la Russie en Ukraine » lors de sa toute première réunion de l’Otan.

« Les propos du secrétaire d’État Rex Tillerson laissent perplexe », a déclaré le ministère.Il a ajouté constater « avec regret que ce genre de jugement soit effectué au lendemain de la tenue d’un Conseil entre la Russie et l’Otan, qui s’est déroulé dans une atmosphère constructive ».

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a réclamé aujourd’hui que l’Otan fasse davantage dans l’antiterrorisme, citant l’exemple de la lutte contre l’organisation État islamique (EI) sur internet.

« Alors que l’EI utilise de plus en plus internet comme un outil de recrutement et de propagande, nous devons examiner comment nous pouvons perturber et contrer de façon agressive leurs opérations en ligne », a déclaré M. Tillerson devant ses homologues de l’Alliance à Bruxelles, selon une retranscription de son discours.

Lors de leur dernier sommet à Varsovie en juillet 2016, les pays de l’Otan « ont reconnu le cyberespace comme un domaine opérationnel, au même titre que la terre, les airs ou la mer », a rappelé le chef de la diplomatie américaine.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Au départ, il n’était même pas sûr que le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, se déplace pour l’événement alors qu’il s’agissait tout de même de préparer le sommet des chefs d’Etats qui aura lieu en mai et qui sera le premier du genre pour Donald Trump, lui qui avait déclaré que l’OTAN était une organisation « obsolète ».

Alors, la contradiction, la voici : ce qui est étrange pour une grande puissance qui fait mine de se désengager, c’est que les Etats-Unis considèrent toujours l’OTAN comme un rempart contre la Russie.

La preuve, le Sénat américain a voté jeudi, quasiment à l’unanimité (97 voix contre 2), le soutien américain à l’entrée du Monténégro dans l’OTAN.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Lire la suite sur www.dna.fr…

Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a réclamé vendredi que l’OTAN fasse davantage dans l’antiterrorisme, citant l’exemple de la lutte contre l’organisation État islamique (EI) sur l’internet.

« Alors que l’EI utilise de plus en plus l’internet comme un outil de recrutement et de propagande, nous devons examiner comment nous pouvons perturber et contrer de façon agressive leurs opérations en ligne », a déclaré M. Tillerson devant ses homologues de l’Alliance à Bruxelles, selon une retranscription de son discours.

>>> Commentez sur le blogue de Richard Hétu
Interrogé par l’AFP sur l’éventualité d’actions « agressives » contre l’EI dans le cyberespace, un responsable de l’OTAN à Bruxelles a assuré sous couvert d’anonymat que l’action de l’OTAN était toujours « défensive ».

Lire la suite sur www.lapresse.ca…

International
La « réunion spéciale » – et non plus sommet – des chefs d’Etat et de gouvernement des 28 pays de l’Otan du 25 mai prochain à Bruxelles sera principalement axée sur le renforcement du lien transatlantique, à l’aulne de la volonté de l’administration Trump d’un « partage plus équitable » de l’effort de défense entre les deux rives de l’Atlantique, et sur le renforcement du rôle de l’Alliance atlantique dans la lutte contre le terrorisme, a affirmé vendredi le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg.

Ces deux points correspondent parfaitement à l’agenda défini par le président Donald Trump.

Dans la même ligne que d’autres responsables de l’administration Trump, le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, a réclamé, pour sa première visite au siège bruxellois de l’Otan, que les alliés européens accroissent leurs dépenses de défense afin qu’elles atteignent 2% de leur Produit intérieur brut (PIB) d’ici sept ans, pour respecter un engagement contracté en 2014, dont certains pays – dont la Belgique – sont encore très éloignés.

Lire la suite sur www.lalibre.be…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn