A Dieppe, les élus demandent l'évacuation d'un camp de migrants arrivés de Calais

Morin, en sa qualité de président du syndicat mixte du port de Dieppe, « a saisi en fin de semaine dernière le tribunal administratif en référé pour demander l’expulsion des migrants sur le domaine portuaire avec le concours de la force publique », selon le communiqué.  Le président du conseil régional de Normandie avait fait connaître sa demande vendredi dernier, dans un communiqué commun avec le président du conseil départemental de la Seine-Maritime Pascal Martin (UDI), qui préside le syndicat mixte gérant la ligne de ferries Dieppe-Newhaven (sud de l’Angleterre).  Cette demande d’évacuation a été également soutenue publiquement par le maire communiste de Dieppe Sébastien Jumel.

FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS Depuis le démantèlement de la zone sud de la « Jungle » de Calais, des migrants ont rejoint le port de Dieppe, en Normandie, pour tenter la traversée de la Manche vers l’Angleterre.

Au pied de la falaise ou dans des blockhausSelon des associations humanitaires, il y a environ 100 à 150 migrants à Dieppe qui dorment dans des trous naturels sous la falaise à proximité du terminal ferries, dans des blockhaus, des tentes de fortune, des maisons inoccupées.

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

Soutenu dans sa démarche par Pascal Martin, président UDI du Conseil départemental de la Seine-Maritime, mais aussi par Sébastien Jumel maire PCF de Dieppe, le président de Région entend agir « face à l’augmentation du nombre de migrants » arrivant à Dieppe pour tenter de rejoindre l’Angleterre via les navettes de ferry entre le port normand et le port de Newhaven dans le sud de l’Angleterre.

Dans un communiqué publié ce mardi 29 mars 2016, le Conseil régional de Normandie annonce qu’il a saisi en référé le tribunal administratif de Rouen (Seine-Maritime), pour obtenir de l’État « l’expulsion par la force des migrants installés dans la zone portuaire de Dieppe ».

Dieppe Le Tribunal administratif saisi pour expulser les migrants du port de Dieppe Le président de Région, soutenu par le conseil Départemental et la ville de Dieppe, a saisi le tribunal pour obtenir l’expulsion des migrants installés dans la zone portuaire.

Lire la suite sur www.normandie-actu.fr…

Hervé Morin, le président de la Normandie et du syndicat du port de Dieppe, a saisi en référé le tribunal administratif pour demander l'expulsion des migrants de la cité.

La Région avait déposé une requête en référé au Tribunal administratif, vendredi.  L’occupation illégale du domaine maritime avait, au préalable, été constatée par un huissier de justice.

Le juge des référés a fixé la date de l’audience au 1er avril au tribunal administratif de Rouen.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Face à l’augmentation du nombre de migrants, Hervé Morin, président UDI de la Région Normandie et Président du Syndicat mixte du Port de Dieppe, a saisi en fin de semaine dernière le Tribunal administratif en référé pour demander l’expulsion des migrants sur le domaine portuaire avec le concours de la force publique.

Pour rappel, suite à leur visite, le 23 mars dernier, sur le port de Dieppe, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Président du Syndicat mixte du Port de Dieppe, et Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime, avaient annoncé leur volonté commune de faire évacuer d’urgence les migrants du domaine portuaire.

Expulsion des migrants du Port de Dieppe : L’audience de référé se tiendra le 1er avril 2016 – paris-normandie.

Lire la suite sur www.paris-normandie.fr…

Après être allé visiter le port de Dieppe mercredi 23 mars dernier, le président de la Région Normandie Hervé Morin et celui du Département de la Seine-Maritime Pascal Martin avaient décidé de demander l’évacuation des migrants installés à proximité du domaine portuaire.

Parmi les éléments qui ont motivé sa décision, Hervé Morin précise : « Le développement du port de Dieppe impose un environnement sécurisé.

Le tribunal administratif de Rouen se réunira examinera vendredi 1er avril le référé déposé par le président de la région Normandie Hervé Morin, demandant l’expulsion des migrants de Dieppe.

Lire la suite sur www.lamanchelibre.fr…

Le syndicat mixte du Port de Dieppe doit « engager des procédures judiciaires propres à faire cesser une occupation illicite », a répondu vendredi la préfecture de Région Normandie, à la demande adressée à l’Etat par Hervé Morin et Pascal Martin, « d’évacuation d’urgence » des migrants installés auprès du terminal transmanche de Dieppe.

Dans un communiqué diffusé vendredi, la préfète de Région Normandie, Nicole Klein, indique que l’action des services de l’Etat « n’a pas vocation à se substituer » aux mesures qu’il appartient à l’exploitant du Transmanche, présidé par Pascal Martin président du Département, et au syndicat mixte du port de Dieppe présidé par Hervé Morin, président de Région, de mettre en œuvre.

C’est à la suite d’une visite du terminal Transmanche que Hervé Morin et Pascal Martin se sont tournés vers l’Etat afin, disaient-ils, qu’il prenne « ses responsabilités pour que Dieppe ne devienne pas le Calais normand ».

Lire la suite sur normandinamik.cci.fr…

En demandant une  » évacuation immédiate des migrants du domaine portuaire », et en sollicitant « le concours des forces de l’ordre pour mener à bien cette expulsion », Hervé Morin et Pascal Martin s’engagent aux côtés de Sébastien Jumel, dans une volonté de voir l’État s’engager sur le devenir du port dieppois.

Les deux élus, qui ont visité mercredi le port de Dieppe, « demandent l’évacuation d’urgence des migrants du domaine portuaire et sollicitent le concours des forces de l’ordre pour mener à bien cette expulsion », indiquent-ils dans un communiqué commun.

Le président de la Région Normandie et du Port de Dieppe, Hervé Morin, et le président du Département et du syndicat Transmanche, ont demandé jeudi à l’Etat « l’évacuation d’urgence  » des groupes de migrants installés sur la zone portuaire de Dieppe.

Lire la suite sur gabonactualites.com…