6 nations : la raclée des Bleus vue d’Angleterre

De la colère forcément parce qu’on a pris une branlée, il faut le dire», déclarait le troisième ligne Arthur Iturria au micro de France 2.

«La France n’a remporté que trois de ses 18 derniers matches mais pourrait être une menace réelle pour l’Angleterre», écrivait Stuart Barnes dans l’édition du Sunday Times.

«Jonny May inscrit un triplé en 29 minutes dans cette raclée infligée à ces sinistres français», titre The Independant sur un article.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

10/02/19 – 18:33 – Le résumé du match
Elle est loin l’époque de cette équipe de France conquérante, de cette équipe de France en finale de la Coupe du monde… Pour son second match du tournoi, les Bleus espéraient un miracle en essayant d’accrocher ce XV de la Rose si impressionnant face à l’Irlande la semaine dernière.

En début de seconde période, les Anglais continuaient sur le même rythme et après une interception de Slade dans son camp et une fulgurante accélération puis un coup de pied à suivre, Fickou se rendait coupable d’un plaquage sans ballon sur Ashton qui n’avait plus qu’à le reprendre pour aplatir.

10/02/19 – 18:03 – Brunel : « Le match était déjà joué à la mi-temps »
La réaction du sélectionneur de l’équipe de France juste après l’humiliante défaite lors de ce Crunch : « Il y a rien à dire, l’Angleterre a été plus forte que nous.

Lire la suite sur www.linternaute.com…

Tout au long du match, le jeu au pied millimétré de l’ouvreur FARRELL (8) et du demi de mêlée YOUNGS (8) a fragilisé le rideau défensif français, avec l’aide du coup de patte de gaucher de DALY, impeccable à l’arrière (7).

Mais ce n’est pas tout et la lecture du jeu, la qualité de passe de Youngs et Farrell, dès que les Anglais entraient dans les 22 mètres adverses, ont ouvert la porte à leurs attaquants de pointe.

Toujours à l’affût, MAY (8) a jailli à trois reprises de son aile gauche, grâce à son impressionnante pointe de vitesse, et SLADE (7), au centre, s’est souvent trouvé au coeur de l’action, interceptant (comme à Dublin la semaine passée) un ballon hésitant de Lopez.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Twickenham (Royaume-Uni) (AFP) – De plus en plus bas: le XV de France a subi l’une de ses plus lourdes défaites face à l’Angleterre, humilié (44-8) dimanche à Twickenham lors de la 2e journée du Tournoi des six nations après une première période cauchemardesque (30-8 à la mi-temps).

Si les Bleus veulent trouver une seule satisfaction à cet après-midi en enfer, c’est celle d’avoir évité, au prix d’une meilleure deuxième période et d’une résistance devant leur ligne dans les dix dernières minutes, la plus lourde défaite de leur Histoire face au XV de la Rose.

Depuis, jamais ils n’avaient encaissé si lourd revers face au XV de la Rose.

Lire la suite sur www.nouvelobs.com…

Mais il y a un May

C’est peu de dire que Jonny May a fait du mal aux Français.

Rendant encore plus désespérante la botte si imprécise, si fébrile de Parra et Lopez…

Dupont, le coup de boost

C’est peu dire que l’entrée en jeu du jeune demi de mêlée du Stade Toulousain a quelque peu requinqué un XV de France en perdition.

Lui et quelques autres jeunes pousses pour un coup de boost sur ce triste XV de France ?

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…