2018, quatrième année la plus chaude de l’histoire

Cette synthèse sur l’état du climat, dont l’OMM livre traditionnellement les premiers chiffres mi-janvier avant un rapport définitif en mars, a été retardée par le shutdown américain, qui a suspendu le travail des agences américaines.

Dans le détail, la température moyenne à la surface du globe s’est établie à près de 14,7 °C en 2018, dépassant de quelque 1 °C celle de l’époque préindustrielle (1850-1900) et de 0,38 °C la normale de la période de référence 1981-2010 (estimée à 14,3 °C).

Avec 1,2 °C de plus qu’à l’époque préindustrielle, 2016, marquée par l’influence d’un puissant El Niño (températures anormalement élevées des eaux de surface dans l’est du Pacifique Sud), conserve le statut d’année la plus chaude.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…