1/2 finale Coupe Davis

Le reste de son bilan est celui d’un joueur avec un niveau en montagnes russes et pas totalement en confiance : 3e tour à Roland-Garros (Marco Cecchinato), 1er tour à Wimbledon (Radu Albot) et 2e tour lors du dernier US Open (abandon face à Joao Sousa).

Son bilan en Coupe Davis : 3 victoires, 3 défaites (en simple : 2/2)

Son bilan contre Benoît Paire : 3-3 (1-0 Paire en dur indoor, 1-1 sur dur)

Son bilan contre Lucas Pouille : 0-0

Son bilan contre Richard Gasquet : 2-0 (2-0 sur dur)

Revenu dans la course pour disputer le simple, le joueur de Castellon va occuper le rôle de n°2 ce week-end.

Comparé à David Ferrer pour sa ténacité et son sens du combat, le 26e mondial va quand même proposer un profil redoutable sur dur où il se sent très bien, peut-être même mieux que Nadal.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…

L’équipe de France tentera ce week-end de se qualifier pour la dernière «vraie» finale de Coupe Davis.

Si Benoît Paire livre ce vendredi, face à Kukushkin, sur le Arantxa-Sanchez, un match aussi plein que jeudi contre Shapovalov sur le Manolo-Santana (le plus long duel de l’histoire de la Coupe Davis new age : 6-3, 4-6, 6-4 en 2 h 17′ !)

, alors Amélie Mauresmo pourrait bien voir ses troupes sortir en tête de la poule F. O.K., on anticipe un peu, mais d’un an seulement…

Avant d’essayer de s’extasier pour la Coupe du monde par équipes que l’ITF a décidé de lancer en 2019 à Madrid en remplacement de feu la Coupe Davis, il est encore temps, ce week-end, de s’enthousiasmer pour les longs formats souvent imprévisibles qu’héberge régulièrement cette compétition depuis 1900.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Depuis qu’il a pris les rênes de l’équipe de France de Coupe Davis en 2016, les meilleurs joueurs adverses ont bien souvent eu la fâcheuse tendance à manquer à l’appel.

On ne donnait pas cher de la peau de Bleus bien pâles ces dernières semaines face à une équipe d’Espagne agrémentée d’un Nadal qui n’a perdu qu’un seul match de Coupe Davis dans sa carrière.

La probabilité d’un forfait du Majorquin, ultramotivé cette saison pour ramener la Coupe, couvait avec insistance depuis que son genou récalcitrant était apparu strappé à l’US Open.

Lire la suite sur www.estrepublicain.fr…

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…