Un maître de conférence d'Avignon poursuivi après avoir ironisé sur les "blancos" de Manuel Valls

107

Manuel Valls de « chasseur de Roms »Il lui est reproché, dans un échange de messages, d’avoir notamment déclaré, évoquant une rencontre à venir entre la direction de son établissement et le Premier ministre Manuel Valls: « J’espère qu’en cette grande occasion la délégation de l’UAPV comptera suffisamment de +blancos+ (et pas trop de basanés) ».

Ces propos faisaient notamment écho à des images de Manuel Valls datant de 2009, dans lesquelles celui qui était alors député-maire d’Evry (Essonne) demandait à ses équipes de rajouter des « whites » et des « blancos » dans le décor.

FRANCE 3 PROVENCE-ALPESUn maître de conférences de l’université d’Avignon (UAPV) est convoqué devant le tribunal correctionnel le 27 janvier pour avoir, dans des mails internes à son établissement, ironisé et repris des déclarations de Manuel Valls sur les « blancos ».

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

Ces propos faisaient notamment écho à des images de Manuel Valls datant de 2009, dans lesquelles celui qui était alors député-maire d’Evry, dans l’Essonne, demandait à ses équipes de rajouter des « whites » et des « blancos » dans le décor. « Il est manifeste que notre collègue entendait dénoncer des propos et une politique qu’il estimait xénophobes et que, par conséquent, il ne saurait être lui-même suspecté de xénophobie », indique le Snesup-FSU de l’établissement dans un communiqué.

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

Il lui est reproché, dans un échange de mails, d’avoir notamment déclaré, évoquant une rencontre à venir entre la direction de son établissement et Manuel Valls : « J’espère qu’en cette grande occasion la délégation de l’université comptera suffisamment de "blancos" (et pas trop de basanés) ».

Un maître de conférences de l’université d’Avignon est convoqué devant le tribunal correctionnel le 27 janvier pour avoir, dans des mails internes à son établissement, ironisé et repris des déclarations de Manuel Valls sur les « blancos ».

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Bernard Mezzadri est poursuivi pour avoir publié, en mai 2015, un message ironique sur le site de l’université lors d’un débat organisé en interne à l’occasion de la venue du Premier ministre dans l’établissement. "J’espère qu’en cette grande occasion la délégation de l’UAPV (université d’Avignon-NDLR) comptera suffisamment de ‘blancos’ (et pas trop de ‘basanés’), afin de ne pas donner une trop mauvaise image de notre établissement", avait écrit l’enseignant sur une liste de discussions réservée aux personnels de l’établissement.

Le député-maire de la ville, alors candidat à la primaire socialiste, avait demandé à son équipe de rajouter "quelques blancs, quelques white, quelques blancos" dans l’image. "Il est manifeste que notre collègue entendait dénoncer des propos et une politique qu’il estimait xénophobes et que, par conséquent, il ne saurait être suspecté lui-même de xénophobie", souligne le syndicat.

Un maître de conférence de l’université d’Avignon (Vaucluse) est convoqué le 27 janvier devant le tribunal correctionnel au motif de "provocation à la haine raciale" pour avoir ironisé sur des propos de Manuel Valls.

Lire la suite sur www.capital.fr…

Bernard Mezzadri, 55 ans, comparaîtra pour provocation à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race, selon la citation à comparaître.  Il lui est reproché, dans un échange de messages, d’avoir notamment déclaré, évoquant une rencontre à venir entre la direction de son établissement et le Premier ministre Manuel Valls : « J’espère qu’en cette grande occasion la délégation de l’UAPV comptera suffisamment de « blancos » (et pas trop de basanés) ».

Ces propos faisaient notamment écho à des images de Manuel Valls datant de 2009, dans lesquelles celui qui était alors député-maire d’Evry (Essonne) demandait à ses équipes de rajouter des « whites » et des « blancos » dans le décor.  Ce « message ironique » avait été signalé par l’ancienne équipe de direction de l’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse au recteur et au procureur, qui avait décidé de poursuivre Bernard Mezzadri, rappelle le Snesup-FSU de l’établissement dans un communiqué.

Un maître de conférence de l’université d’Avignon (UAPV) est convoqué devant le tribunal correctionnel le 27 janvier pour avoir, dans des mails internes à son établissement, ironisé et repris des déclarations de Manuel Valls sur les « blancos », a-t-on appris de sources concordantes mardi.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Bernard Mezzadri, un maître de conférences d’Avignon est en effet convoqué le 27 janvier prochain devant le tribunal correctionnel pour avoir blagué sur des propos du Premier ministre.

Un maître de conférences d’Avignon sera prochainement convoqué au tribunal pour avoir ironisé sur des propos du Premier ministre dans des mails internes.

Bernard Mezzadri est aujourd’hui poursuivi pour provocation à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race, précise l’AFP qui a pu consulter sa citation à comparaître.

Lire la suite sur www.planet.fr…