Google commence à protéger ses utilisateurs contre les attaques quantiques

113

Or, les communications TLS sont chiffrées de façon symétrique, mais ils s’appuient sur des algorithmes asymétriques pour l’échange de la clé de chiffrement (en général c’est l’algorithme de Diffie-Hellman sur courbes elliptiques qui est utilisé).

En d’autres termes, un acteur qui enregistre les communications chiffrées d’aujourd’hui pourra, le jour où il disposera d’un ordinateur quantique, calculer toutes les clés de chiffrement et lire le contenu de ces communications.

Baptisé « New Hope », il a été développé en 2015 par un groupe de quatre mathématiciens.

Lire la suite sur www.01net.com…

Google s’apprête à l’arrivée des ordinateurs quantiques, qui promettent de révolutionner certains aspects du monde IT, par exemple le secteur du chiffrement, avec la capacité à décrypter des données jusqu’alors inaccessibles aux ordinateurs actuels.

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

« Si de grands ordinateurs quantiques sont construits alors ils pourraient être en mesure de briser les primitives cryptographiques asymétriques qui sont actuellement utilisées dans TLS, le protocole de sécurité se trouvant derrière le HTTPS », explique Matt Braithwaite, ingénieur chez Google.

« De tels ordinateurs quantiques seraient capable de déchiffrer rétrospectivement toute communication Internet qui a été enregistrée aujourd’hui, alors que certaines informations doivent rester confidentielles pendant des décennies.

Lire la suite sur www.silicon.fr…

Si l’informatique quantique promet une véritable révolution sur les performances de calcul des ordinateurs, ces derniers peuvent également poser une menace pour le chiffrement tel qu’il est conçu aujourd’hui.

Alors que l’informatique que nous connaissons utilise l’électron, l’ordinateur quantique mise sur la lumière en tant que vecteur d’information, et donc sur le photon.

Car au-delà des promesses de l’informatique quantique, cette dernière est aussi en mesure de casser facilement les algorithmes de chiffrement permettant aujourd’hui de sécuriser les communications Matt Braithwaite explique par exemple que le protocole TLS, apposé sur HTTP pour sécuriser les connexion en HTTPS s’en trouvera vulnérable.

Lire la suite sur www.clubic.com…

Google Cast est désormais intégré nativement à Chrome en version 51, l’extension n’étant donc plus nécessaire.

Désormais, le géant du Net précise que « la fonctionnalité Google Cast est directement intégrée au navigateur Chrome ».

« Dans les versions précédentes de l’extension Google Cast, vous pouviez définir des options pour la résolution, le débit, la qualité, etc. dans le cadre de la duplication du contenu d’un onglet vers votre appareil Google Cast.

Lire la suite sur www.nextinpact.com…